Dieumerci

Voilà bien longtemps que je ne vous avais pas fait un petit billet cinématographique, et là cela vaut le coup.
Je vais vous parler d‘un petit film qui aurait pu passer inaperçu, je suis allée le voir pensant passer un petit moment plaisant et rigolo et bien en fait c’est l’émotion qui m’attendait dans la pénombre de la salle de cinéma.
Compte tenu du titre de ce billet vous avez deviné que je suis allée voir DIEUMERCI ! on a tous un rêve de gosse , réalisé par Lucien Jean-Baptiste.

L’histoire

Dieumerci (Lucien Jean-Baptiste), sort d’un séjour en prison où il a participé à un atelier théâtre, cette expérience fait remonter en lui son rêve de gosse « devenir comédien ». Il a 44 ans, il est noir antillais, il n’a pas le sou, par contre il a une maman en or (la merveilleuse Firmine Richard). Il décide de travailler d’arrache-pied pour atteindre son rêve et il s’inscrit à des cours de théâtre. Pour rembourser à la fois ses dettes et payer ses cours il travaille durement en intérim.

Je suis certaine que, me connaissant, vous devinez déjà pourquoi j’ai aimé ce film.
C’est une histoire qui nous rappelle combien la vie peut être dure pour certains, et notamment pour ceux qui n’ont pas eu la chance comme je dis souvent (c’est une expression très personnelle) d’être né « le cul dans le beurre« .
A ce cours de théâtre, il y a davantage de jeunes de bonnes et riches familles plutôt que des laissés pour compte. D’ailleurs l’investissement qu’on met à réussir dépend souvent du milieu dont on est issu, c’est mon avis.

Quand on a tout, se bat-on de la même manière pour obtenir un diplôme, un concours, un emploi ???

Cet aspect est bien décrit dans le film, cet homme a touché le fond et il cravache pour s’en sortir.
J’ai connu le travail en intérim lorsque j’étais très jeune, accepter n’importe quelle mission pour pouvoir payer son loyer, avec l’angoisse de ne pas savoir si la semaine prochaine la mission se prolongera. Dieumerci vit cela, on le sent à la fois fatigué, désespéré mais en même temps animé d’une force de vie incroyable, il ne lâche pas son rêve des yeux !

Ce qui m’a également conquise, c’est la poésie qu’il y a dans ce film, je suis une littéraire, j’aime la langue française, la diction, les mots, les sons, les auteurs classiques et j’ai été réellement séduite par le talent de comédien de Lucien Jean-Baptiste, que je ne connaissais que dans son film « La première étoile« . Il est vrai, émouvant, il est le Cid, il est Roméo….

Il faut aussi souligner le talent d’un jeune acteur Baptiste Lacaplain, qui joue le rôle de son partenaire (Clément) au théâtre. Il est issu d’une famille aisée et il découvre au fil du temps combien la vie peut être dure et injuste pour certains.
Une belle amitié se crée alors que ces deux hommes sont issus de milieux qui auraient pu les opposer.

Si comme moi, vous croyez que chacun est capable, bien sûr il n’est pas question de rester les bras ballants, de se dépasser pour accomplir le rêve auquel il tient, allez voir ce film et emmenez y vos enfants, c’est une vraie leçon de vie.

Annick Perrad
Rédactrice Culture

Vous pouvez toujours me suivre sur Hellocoton, sur Facebook, sur Twitter et sur Instagram !!!

Facebook Comments

You may also like

6 commentaires

  1. Le cul dans le beurre et la cuillère en argent dans la bouche ?
    J’ai passé mon chemin pour celui-ci et je le regrette un peu. Mais il y a tellement de films à l’affiche que je ne sais plus où donner de la tête !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *