Mon cher utérus

Cette lettre va être très difficile à écrire… je le sens*

Mon cher utérus,

C’est la première fois que je t’écris, pourtant je te connais depuis bien longtemps…
J’avoue t’avoir mis de côté pendant un temps, je ne trouvais pas l’utilité ou l’envie de te parler.
Mais passée les 30 ans, j’ai ressenti un désir très fort en moi.
Une rage et une envie qui ont grandi au fil des années.
Je n’y avais jamais vraiment pensé auparavant, c’est dingue comme les envies vont et viennent à un certain âge.
Voilà je vais lâcher le mot : j’ai envie d’avoir un enfant.

Au début ce n’était qu’un désir, puis c’est pratiquement devenu une obsession.
L’horloge biologique tourne comme on le dit…
Je voyais mes amies tour à tour tomber enceintes et j’avais envie de vivre la même chose.
Mais je pense que toi, oui toi, tu n’es pas trop d’accord.

Alors oui j’ai pris la fameuse pilule pendant plus de 15 ans, celle bourrée d’hormones, celle qui t’a enlevée des capacités, celle qui t’a brimée, celle qui t’a contrainte à ravaler des émotions.
Et j’en suis tellement désolée… Je ne savais pas du tout ce qu’elle allait te faire subir comme désordre intérieur.
Mais aujourd’hui je te bichonne, j’ai arrêté mes erreurs de jeunesse, je suis prête et je n’attends plus que toi.
C’est pour cela que j’ai pris le temps d’écrire cette lettre, cher utérus aide-moi.

Cela fait un an que j’essaie mais tu ne veux rien savoir. Es-tu fâché ? M’en veux-tu beaucoup ?
Faisons la paix et travaillons de concert.
J’espère que cette lettre saura te toucher et te montrer à quel point mon envie est réfléchie et que ce n’est pas un caprice.

A bientôt j’espère.

Camille


Photo by : lettredamour.fr

You may also like

25 commentaires

  1. Oh ma belle si tu savais comme ton billet me touche… a presque 35 ans j’ai appris en début d’année qu’à cause d’un gros fibrome je n’avais quasiment plus aucune chance d’avoir un enfant… on m’a dit ça colle ça de but en blanc sans préparation…
    Depuis j’ai des examens à faire mais je fais un blocage et je ne veux pas qu’on me confirme que jamais je ne pourrai être maman…
    Je te comprends tellement. N’hésites pas si tu veux discuter.
    Gros bisous

  2. C’est avec toute mon amitié et mon affection que je t’écris ces mots. À cause de soucis de santé, je pouvais devenir maman, mais pas sans risques et pas sans difficultés. À cause de mon manque de confiance en moi, ces chances se réduisaient de moitié. Puis j’ai décidé de prendre soin de moi, de croire en moi et d’être patiente et il se trouve qu’après toutes les épreuves traversées, ça a fonctionné. Tes mots me touchent et rappellent que ce n’est pas simple pour tout le monde de concevoir un enfant. Je te souhaite que cela arrive et dans les meilleures conditions. Gros bisous ma choupette.

  3. Quelle belle déclaration d’amour !! Mais certaines fois il faut du temps. J’espère que bientôt tu nous annonceras une bonne nouvelle. Je te le souhaite de tout coeur, car un enfant c’est un vrai bonheur. Je pense fort à toi. Pleins de bisous. Éliane ❤

  4. Je vous souhaite bon courage et une belle nouvelle très vite. Beaucoup de femmes peuvent se retrouver dans votre  » lettre ». Moi-même, à 41 ans, après plusieurs déboires et désillusions, mon corps me fait le plaisir d’heberger deux petits bouts depuis presque deux mois et demi, alors que je n’avais plus confiance en lui…!
    Alors oui, j’ose espérer que votre utérus sera touché par votre émouvante lettre et qu’il accueillera bientôt un tout petit !

  5. Douce Camille …. ta déclaration est juste magnifique , je comprend ce désire et cette attente. Tu es plus proche de ma fille aînée de 23 ans que de moi 45 ans . pour te dire que mon envie a moi fût jeune mais est ce une question d’âge au final ? Le chemin est tout aussi difficile . Quelqu’un m’a dit un jour a trop penser a trop le vouloir « on bloque » son utérus. Étrange. Mais pourtant ……… dans mon cas en réfléchissant.Si tu as vu un médecin et que tu va très bien alors nul doute qu’un bel événement viendra nous ensoleiller un peu plus de ton sourire !Oublie ce TIC TAC , je sais plus facile a dire qu’ a faire!Tu es une jeune femme incroyable et il me semble que tu fais la joie de quelqu’un dans les messages 😉 alors comme elle le dit si bien CONTINUE (avec vraiment toute ma tendresse parce que tu es une jeune femme vraiment attachante Camille ) . Nathalie

  6. Mes yeux se sont mouillés à la lecture de ta confession. J’espère que ton utérus aura entendu ton souhait et se libérera pour t’apporter ce bonheur que tu veux à présent en apprécier toute sa valeur. Gros bisous

  7. Une jolie lettre à ton utérus Camille, et j’espère qu’il sera gentil avec toi et se mettra à bien bosser! plein de bisous et d’encouragements.Un texte si touchant. Cela ne doit pas être facile puisqu’il y a tjrs des personnes qui te rappellent cette horloge biologique, svt sans but méchant heureusement. Plein de bisous donc!!! <3

  8. Ma belle, un très beau billet.

    Je te souhaite que cela t’arrive et te souhaite beaucoup de courage car je pense que tu t’en doutes le combat peut être long et sèmé d’embuches quand la nature s’en mêle mais je sais que tu est forte. Plein de bisous ma caille

  9. Ma jolie, quel émouvant témoignage! Rassure toi, pour la médecine, aujourd’hui, tu as encore beaucoup de temps devant toi pour avoir cet enfant (et même d’autres!) Et puis il y a tant d’outils à notre disposition désormais que si jamais tu as besoin d’un petit coup de pouce médical, il y en aura surement un pour t’aider à devenir maman.
    Courage, déstresse et tu verras que les portes s’ouvriront…
    Je t’embrasse tendrement

  10. J’étais très intriguée lorsque j’ai lu le titre de ton article. A sa lecture j’ai compris le désir,l’attente, la déception, l’espoir… Il m’a fallu plus d’un an pour tomber enceinte. Je pensais que ma période de chômage était le moment idéal ! Et rien. Pourtant mon utérus était prêt. L’avenir professionnel incertain par contre. Lorsque j’ai réussi mon concours d’entrée à l’école d’auxiliaire de puériculture je me suis senti tellement légère ! Je suis tombée enceinte dans la semaine qui a suivi. Mon corps était prêt mais pas mon esprit. Toutes mes pensées vont vers toi. Gros bisous

  11. Je t’avais mis un petit commentaire ici, et je valide le fait qu’il n’a pas fonctionné! Je te souhaites de tout mon coeur de vivre cette belle aventure Camille.
    Je t’embrasse
    Céline

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *