L’Hermine

Difficile pour moi aujourd’hui de rédiger mon petit billet cinéma car l’émotion n’était pas vraiment au rendez-vous lors de ma séance cinéma de la semaine dernière ….

Néanmoins, je vais quand même vous en dire quelque chose ne serait ce que pour rendre hommage à l’interprétation de Fabrice Luchini. Je tombe sous le charme de cet acteur dans chaque film, que ce soit quand il interprète des comédies, je pense “Aux femmes du 6°” ou que ce soit dans des films plus philosophiques comme “Alceste à bicyclette”, il n’y a pas à dire Lucchini est une figure, un personnage, une pièce de théâtre à lui tout seul, il ouvre la bouche et l’assistance se tait….

L’histoire:

Michel Racine (Fabrice Luchini) est président de la cour d’assises de St Omer dans le Nord de la France. C’est un magistrat qui met un point d’honneur à représenter la Loi, il ne fait pas de sentiment et il n’inspire pas la sympathie, il ne fait pas non plus dans l’empathie et s’est taillé une réputation de magistrat sévère.
On apprend qu’il a raté sa vie personnelle, sa femme (assez fortunée) vient de le quitter, il vit à l’hôtel.
Au cours du procès d’assises, des jurés sont choisis et parmi eux Michel Racine retrouve Birgit Lorensen-Coteret (De Sidse Babett Knudsen actrice danoise), une femme qu’il a aimée autrefois mais dont il n’a pas réussi à se faire aimer.
A son contact au cours du procès, notre président de cour d’assises va apprendre la compassion…

Ce film est intéressant car il fait vraiment découvrir les coulisses de la Justice, je suis fonctionnaire au Ministère de la Justice et en qualité d’éducatrice de la PJJ j’ai assisté régulièrement à des audiences et j’ai trouvé que l’atmosphère de la salle d’audience était très bien décrite.
Tout est reconstitué avec soin et réalisme (les bruits, l’éclairage, l’entrée du président du tribunal, les jurés, les témoins….)
Le procès s’ouvre sur un infanticide, le père est accusé d’avoir tué sa petite fille de 7 mois à coups de Rangers dans la tête.
C’est un procès difficile. Au cours du film ce qui est très bien montré (comme dans le film “12 hommes en colère” de Sidney Lumet avec H. Fonda) c’est la place, le rôle, la responsabilité des jurés, qui je le rappelle sont choisis au hasard et qui viennent de diverses classes sociales….
Au sein de ce groupe de jurés, on découvre Birgit, médecin de profession. La relation qui va se nouer (je rappelle que par le passé Michel Racine est tombé amoureux de cette femme, elle a été son médecin lors d’une hospitalisation) va donner au procès une dimension plus humaine, le personnage incarné par Fabrice Lucchini va s’attendrir et va appliquer la Loi d’une autre manière.

Ce film est une pièce de théâtre , c’est le jeu des acteurs qui lui donne sa valeur. Fabrice Lucchini que nous connaissons râleur, grand parleur, parfois arrogant est dans un contre emploi parfait, il est maladroit, timide, mélancolique… un amoureux éconduit…
Face à lui Sidse Babett Knudsen est sublime, son sourire et son regard illuminent l’écran ainsi que la vie de notre magistrat, elle respire l’empathie et la bienveillance et nous comprenons que ce juge sévère est foudroyé par l’amour….

Que dire de plus… Si comme moi vous aimez Fabrice Luchini allez le voir dans ce rôle si différent de ceux qu’il interprète habituellement, si vous êtes curieux de savoir comment se déroule un procès d’assises, ce film saura vous éclairer mais surtout saura vous montrer que juger n’est pas chose aisée et faire partie d’un jury d’assises n’est pas un jeu télévisé!!

Annick Perrad

Crédit photos : Allociné

Vous pouvez toujours me suivre sur Hellocoton, sur Facebook, sur Twitter et sur Instagram !!!

Facebook Comments

You may also like

8 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.