Creed la relève est assurée

Me voilà bien en retard au niveau de la rédaction de la rubrique cinéma car cela va bientôt faire trois bonnes semaines que je suis allée voir ce film, Creed – l’Héritage de Rocky Balboa

Levez le doigt ceux qui me pensaient capable d’apprécier ce style de cinéma… je ne vois aucun doigt levé… j’en étais sûre, je suis cataloguée comme une petite nature qui ne supporte pas les coups, la violence, le sang. Et bien détrompez-vous j’ai beaucoup aimé ce film rempli d’émotions, d’authenticité, de valeurs.
Tout est là, bien ficelé pour qu’on se retrouve malgré soi les larmes aux yeux.

L’histoire:

Adonis Johnson (Michael B. Jordan), fils du célèbre champion du monde Apollo Creed n’a jamais connu son père, il est mort avant sa naissance. Adonis traverse l’enfance et l’adolescence difficilement, il connait les foyers éducatifs. C’est un jeune adolescent rebelle et en souffrance.
La femme d’Apollo retrouve Adonis et décide de l’élever et de lui donner une éducation. Elle l’aide à trouver une place dans la société (c’est sûr cela fait un peu conte de fées !). Néanmoins, Adonis ne peut lutter contre ce qu’il a au fond de lui, il veut devenir boxeur.
Il décide envers et contre tout d’aller jusqu’au bout de son rêve, il quitte tout pour se rendre à Philadelphie, là même ou Apollo Creed a affronté un adversaire aussi ambitieux et têtu que lui Rocky Balboa (Sylvester Stallone)
Cette rencontre va bouleverser deux trajectoires de vie.

Le film de Ryan Coogler dure 2h14 et pourtant on ne voit pas le temps passer.
Le jeune Adonis est un personnage extrêmement attachant, troublant, au caractère bien trempé. On sent chez lui à la fois force et faiblesse et c’est évidemment ce qui m’a intéressée (toujours mon côté éducatrice qui ressort) il s’agit encore une fois dans ce film d‘une histoire de résilience.
Quant au personnage de Rocky il est tout aussi stupéfiant, Sylvester Stallone m’a toujours séduite (et oui je l’avoue !!!). Il est magnifique dans ce rôle de vieux boxeur sage, bienfaiteur, entraîneur, botteur de culs… Il permet à Adonis non seulement de devenir un boxeur mais aussi de devenir un homme.
Si comme moi vous aimez les films qui parlent du dépassement de soi, qui enseignent la générosité, l’écoute, l’entraide, la volonté, le courage, l’amour…. alors allez voir ce film.
Vous serez comme moi émue et peut être que comme moi en rentrant chez vous, vous vous referez le premier Rocky (sorti en 1976).

Annick Perrad

Crédit photos : Allociné

Vous pouvez toujours me suivre sur Hellocoton, sur Facebook, sur Twitter et sur Instagram !!!

Facebook Comments

You may also like

8 commentaires

  1. Te connaissant de mieux en mieux au fil du temps Annick, je ne suis pas étonnée du tout que ce film t’ait touché et t’ait plu… On est un peu pareille toutes les deux: on aime les choses vraies, on est entière mais très émotives et à fleur de peau!!
    Je vous adore toi et ta fille et je vous embrasse fort!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.